À propos de SMCX

Qu’est-ce que le Championnat Provincial de Snocross SCMX ?

SCMX est une organisation professionnelle de courses de motoneige de type snocross présentant des évènements au Québec.  Notre organisation est affiliée et pratique les normes I.S.R. (International Snowmobile Racing).

​Depuis quand existe le Championnat Provincial de Snocross SCMX ?

Les débuts de la série SCM et la présentation du snocross aur Québec remonte en 1998 avec M. Marcel Fontaine. L’idée lui est venue suite à une divergence d’opinion avec le chef de la direction de la FCMQ. Il créa alors sa propre association de courses de motoneige : l’organisme SCM. (Super Compétitions Motorisées).  Au fil des ans, l’organisation a régie et sanctionné plusieurs types de courses de motoneige :

  • ovale sur glace
  • snocross
  • hillcross
  • accélération sur gazon
  • watercross

Marcel Fontaine a d’ailleurs été intronisé au  »Snowmobile Hall of Fame ». L’actuelle propriétaire de la série Mme Linda Fortin a travaillé avec M. Fontaine depuis les touts débuts en 1998 tandis que son conjoint M. Gérald Asselin était pilote. En 2008, ce dernier a dû arrêter de courir suite à un accident de voiture. Ayant l’ambiance des courses dans le sang et à cœur, elle décide d’acheter la série SCMX. Aujourd’hui, elle est toujours propriétaire tandis que Gérald est directeur de piste et des courses.

Qu’est-ce que le snocross ?

Le snocross est la forme la plus populaire de courses de motoneige d’aujourd’hui. Avec des machines très performantes, les pilotes peuvent réaliser des virages serrés, des sauts incroyables et des enchaînements de bosses multiples. Le tout très près les uns des autres, tel une course de Nascar.

• Il s’agit de courses en circuit fermé de 30 à 50 secondes par tour pour une durée totale entre 4 à 15 minutes par course selon les classes et le niveau de difficulté.

• Les départs ont lieu arrêté (sur une ligne de départ) avec un maximum de 15 participants en finale (10 en première ligne côte-à-côte et 5 en deuxième ligne).

• Le circuit est parsemé de bosses, de sauts et de virages sans aucun moment d’arrêt.

• Les pilotes atteignent des vitesses allant jusqu’à 100 km/h en ligne droite.

• Les sauts permettent d’atteindre jusqu’à 30 pieds (9m) de hauteur et jusqu’à 130 pieds (40m) de distance avant l’atterrissage des pilotes.

Qu’est-ce que le snocross ?

Le snocross est la forme la plus populaire de courses de motoneige d’aujourd’hui. Avec des motoneiges très performantes, les athlètes peuvent réaliser des virages serrés, des sauts impressionnants de même que des enchaînements de bosses multiples.

​• Il s’agit de courses en circuit fermé de 30 à 50 secondes par tour pour une durée totale entre 4 à 15 minutes par course selon les classes et le niveau de difficulté.

• Les départs ont lieu arrêté (sur une ligne de départ) avec un maximum de 15 participants en finale (10 en première ligne côte-à-côte et 5 en deuxième ligne).

​• Le circuit est parsemé de bosses, de sauts et de virages sans aucun moment d’arrêt.

​• Les pilotes atteignent des vitesses allant jusqu’à 100 km/h en ligne droite.

• Les sauts permettent d’atteindre jusqu’à 30 pieds (9m) de hauteur et jusqu’à 130 pieds (40m) de distance avant

À qui s’adressent ces courses ?

Nos membres et athlètes, sont issu de partout au Québec et nos évènements sont ouverts aux adultes, femmes, jeunes et moins jeunes à compter de 4 ans.

SCMX créatrice d’athlètes vedettes

Reconnue depuis plusieurs années comme véritable pépinière de talent, notre organisation a vu naître bon nombre d’athlètes parmi les meilleurs au monde.

Les Tim Tremblay, Megan Brodeur, Francis Pelletier, Dave Asselin, pour en nommer que quelques-uns, font parti de l’histoire du snocross en Amérique du Nord. ​

Il serait impossible de ne pas mentionner les carrières exceptionnelles qu’ont connu les frères Dave et Karl Allard ainsi que Katejun Coonishish et Serge Audet. D’autre part certains athlètes québécois comme Mathieu Morin et Danny Poirier ont continué leur carrière dans la série East Coast Snocross ou Canadian Snowcross Racing Association (CSRA). Plusieurs pilotes de différentes nationalités sont aussi venus prendre de l’expérience au Québec dont les suisses Jérôme Gerber et Rudy Liaudat.